dekech
topblog Ivoire blogs

samedi, 31 août 2013

EN DIRECT. Syrie : les experts de l'ONU partis, des frappes peuvent intervenir dès aujourd'hui

EN DIRECT. Syrie _ les experts de l'ONU partis, des frappes peuvent intervenir d_egrave;s aujourd'hui - Monde - MYTF1News.MP4Moyen-orientLes enquêteurs de l'ONU sur les armes chimiques sont arrivés au Liban samedi matin après avoir quitté Damas. Vendredi, Barack Obama a évoqué une action militaire "limitée" en Syrie


Les enquêteurs de l'ONU sur les armes chimiques ont quitté Damas tôt ce samedi matin et sont arrivés au Liban moin d'une heure après. Une "fenêtre d'opportunité" pour d'éventuelles frappes va alors s'ouvrir comme l'a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry. 

L'équipe d'experts, dirigée par le Dr Aake Sellström, était arrivée le 18 août pour enquêter sur plusieurs sites où régime et rebelles s'accusaient d'avoir utilisé des armes chimique, mais depuis lundi, elle concentrait ses travaux sur les sites d'une attaque massive le 21 août près de Damas. Selon Washington, 1.429 personnes dont 426 enfants sont morts dans cette attaque, que les Etats-Unis imputent au régime syrien.

Vendredi, les Etats-Unis et la France ont clairement fait comprendre qu'ils sanctionneraient le président syrien Bachar al Assad pour l'attaque à l'arme chimique du 21 août dans la banlieue de Damas malgré la défection surprise de la Grande-Bretagne, où le parlement a rejeté jeudi soir le principe d'une intervention. A Washington, Barack Obama a déclaré qu'il n'avait pas encore pris sa décision définitive mais a précisé que l'intervention envisagée prendrait la forme d'un engagement "limité" et n'impliquerait pas une opération militaire de grande envergure.

"Coup d'arrêt"

François Hollande a annoncé de son côté, dans une interview accordée au Monde, que la France restait déterminée à sanctionner le régime syrien. "Le massacre chimique de Damas ne peut ni ne doit rester impuni", dit-il. Il redit par ailleurs son hostilité à "une intervention internationale qui viserait à 'libérer' la Syrie ou à renverser le dictateur", mais estime "qu'un coup d'arrêt doit être porté à un régime qui commet l'irréparable sur sa population". Le gouvernement syrien a dénoncé des "mensonges sans fondement" qui constituent "une tentative désespérée" de justifier une attaque militaire contre la Syrie.

11:00 Écrit par Deke choco dans Film, INFORMATIONS ET TÉLÉCHARGENT categorie par defaut, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.