dekech
topblog Ivoire blogs

mercredi, 02 octobre 2013

Roms : Hollande ne tolèrera plus une polémique comme celle-là

 

À lire aussi

Propos sur les Roms : Valls dément avoir reconnu "une maladresse"A l'issue du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a indiqué que François Hollande avait exigé la fin de la polémique sur les Roms. Il a rappelé les "règles d'unité" et de "solidarité", quelques jours après la mise en cause de Manuel Valls par Cécile Duflot.   

Conseil des ministres sous haute tension, Hollande va recadrer ses ministres

Ayrault : l'intégration des Roms est "possible" si les lois sont respectées

najat vallaud-belkacem , françois hollande , guillaume garot , roms



Ambiance glaciale ce mercredi matin pendant le Conseil des ministres. François Hollande a exigé la fin des déclarations controversées et polémiques sur les Roms . Peu de ministres se sont exprimés à la sortie du Conseil. La plupart sont sortis silencieux mais avec le sourire figé aux lèvres. Ceux qui ont accepté de répondre aux journalistes se sont contentés d'indiquer que le chef de l'Etat avait rappelé les règles de collégialité, d'unité et de solidarité.

"Le président de la République a mis un terme définitif à la polémique de ces derniers jours en rappelant que la France avait des valeurs et des principes et que notre politique à l'égard des populations roms les respectait scrupuleusement, cela n'a pas à être mis en doute un seul instant", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem , ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. "S'il subsiste une dissension entre ministres, elle doit être arbitrée en interne par le président lui-même", a-t-elle poursuivi.

Solidarité, d'unité et responsabilité

François Hollande a aussi demandé à Jean-Marc Ayrault de "veiller encore davantage au travail et à l'expression gouvernementale", a rapporté la porte-parole lors de son point presse, quelques minutes plus tard. Le chef de l'Etat a aussi souligné que "participer à un gouvernement n'efface pas les sensibilités mais impose la stricte application des règles (...) de solidarité, d'unité et de responsabilité", a précisé Najat Vallaud-Belkacem.

Interrogée pour savoir si le prochain ministre qui polémique serait exclu du gouvernement, la porte-parole du gouvernement a affirmé : "le président a déploré à avoir à faire cette mise au point. Je crois que chacun a compris ce que cela voulait dire". "Une polémique comme celle à laquelle nous avons assisté ces derniers jours ne pourra plus se reproduire", a-t-elle

"Les Français attendent de nous un travail d'équipe"

Pour le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, "les règles, c'est qu'une équipe ça fait bloc, c'est un pacte dans l'adversité, c'est ça le message". Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a affirmé sur LCI que "les ministres devaient avoir une solidarité évidente (...) Les Français attendent de nous un travail d'équipe".

Selon Guillaume Garot , "ça a été clair, ça a été net, ça a été un président parfaitement dans son rôle, ce qui compte aujourd'hui c'est qu'on soit parfaitement concentré sur l'action contre le chômage c'est ce qu'attendent aujourd'hui les Français". "C'est un rappel de la vie d'un gouvernement, la vie d'un gouvernement c'est de la solidarité, de l'unité, de la responsabilité", a ajouté le ministre délégué à l'agroalimentaire interrogé dans la cour de l'Elysée à la sortie du Conseil des ministres.

pour toutes informations supplémentaire  veillez cliquer ici

10:50 Écrit par Deke choco dans INFORMATIONS ET TÉLÉCHARGENT categorie par defaut, Livre, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.