dekech
topblog Ivoire blogs

vendredi, 11 octobre 2013

[Décryptage] Kenya. Qui sont les Shebabs, ces islamistes somaliens ?

kenya.jpg

Les Shebabs (Haraka al-shebab el-moudjahidin en arabe, « le mouvement des jeunes moudjahidin ») sont des combattants djihadistes qui refusent toute ingérence extérieure en Somalie et rejettent tout ce qui n’est pas lié à l’islam.

Ils ont revendiqué l’attaque du centre commercial, samedi au Kenya.

Le mouvement Shebab s’est tout d’abord construit en récupérant une grande partie des jeunes militants des Tribunaux islamiques qui ont occupé Mogadiscio, la capitale, et le sud de la Somalie courant 2006 avant d’en être expulsés par l’intervention menée par l’Éthiopie.


 

 

Reconnus par Ben Laden

Après plusieurs réorganisations et scissions, le mouvement a ensuite été repris et plus ou moins structuré par des combattants étrangers venus de la Péninsule arabique et du Soudan ainsi que par des djihadistes au profil plus classique.

Courant 2009, les Shebabs ont fait allégeance à Al-Qaida et ont été reconnus par Oussama ben Laden comme les seuls représentants légitimes de l’organisation en Somalie.

Depuis 2012, les Shebabs ont connu de sérieux revers militaires. Sous l’action conjuguée des forces gouvernementales soutenues par les troupes de l’Union africaine et des corps expéditionnaires éthiopiens et kenyans, ils ont dû évacuer la capitale Mogadiscio et le port de Kismayo (sud).

Régler des comptes avec le Kenya

Ce n’est pas la première fois que les Shebabs visent directement le Kenya, les attaques s’étant multipliées depuis l’engagement militaire du Kenya en Somalie, en 2011, en soutien au gouvernement de transition.

Quelques exemples : le samedi 10 mars 2012, une grenade lancée dans un bus à Nairobi avait fait 6 morts et 70 blessés ; en novembre 2012, un bus avait de nouveau été la cible d’une explosion meurtrière, tandis qu’en décembre, des grenades ont été lancées dans un bar du quartier somalien de Nairobi, ne causant cette fois que des blessés ; en mai dernier, les Shebabs ont abattu six policiers kenyans puis en août, quatre Kenyans ont été tués lors d’un raid des islamistes sur un village au sud de la frontière somalienne.

Les attaques n’avaient encore jamais atteint une telle ampleur et un tel niveau d’organisation. Le raid de samedi a été mené par une dizaine d’islamistes dont le modus operandi n’est pas sans rappeler celui des auteurs des attaques du 26 novembre 2008 à Bombay (173 morts). Un commando lourdement armé avait alors visé un hôtel et un restaurant à une période d’affluence, tirant pour tuer un maximum de clients, se retranchant ensuite dans les locaux avant d’être tués (sauf un) par les forces de sécurité.

16:33 Écrit par Deke choco dans archivres, Documents, INFORMATIONS ET TÉLÉCHARGENT categorie par defaut | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.